Accueil Management BLITZ Le nouveau Lean Management est-il un « Serial Killer » ?

BLITZ Le nouveau Lean Management est-il un « Serial Killer » ?

0
0
107
Capture

Ah, il y avait un nouveau Lean Management ?

Oui, la différence entre le système Toyota et le Lean Management des années 2000 n’a rien de comparable lorsque l’on compare la philosophie des deux systèmes.

Le système Toyota est basé sur l’esprit d’un constructeur automobile médiocre japonais qui ne se satisfait pas de sa position des années 50/60 et veut assurer la réussite de son entreprise afin de devenir le ou l’un des meilleurs mondiaux afin de positionner son emprise industrielle sur le long terme, et par conséquent d’assurer un effet de ruissellement industriel, social et financier sur son entreprise & collaborateurs. De ce fait, Toyota assure l’emploi à vie de ses collaborateurs et se fait connaître pour sa capacité à permettre à ses cadres de commencer de la base afin d’arriver au sommet pour certains d’entre eux. Quant au reste des salariés, le ruissellement se fait socialement via le fameux « emploi à vie ». En conclusion du système Toyota, les revenus des efforts de la participation des ouvriers (ou adhésion aux objectifs de l’Entreprise) est partagé tout au long de leur carrière, assurent leur retraite voire permettent l’emploi de leurs enfants.

Précisons donc ce qu’est le nouveau Lean Management.

Le nouveau LM est accolé à la finance de certains investisseurs financiers dont KKR pour ne citer que le plus connu avec son fameux & richissime DG Kravis afin de permettre un plan simple :

- Investir massivement avec de l’argent emprunté (ou LBO, technique des années 80) dans une belle endormie (un Groupe ou Entreprise dont la rentabilité est inférieure à 15%) afin de booster sa productivité afin de la revendre le plus rapidement possible. Accessoirement et nous le verrons dans un autre Blitz, la revendre en morceau voire de la délocaliser à iso procédures optimisées vers un pays à bas coût.

Si l’on prend l’exemple de Fenwick France, qui était la filiale du Groupe allemand KION racheté par le fonds de Private Equity, la conclusion industrielle des améliorations du Nouveau LM sur une usine française engendre une augmentation des piétinements sur les postes de travail ainsi que 25% d’accidents du travail supplémentaires ainsi qu’un plan de licenciement d’une centaine de postes puisque le LM par définition permet de produire plus avec moins de ressources (dont humaines). Quant aux commerciaux, l’Excellence est de mise & les objectifs sont ambitieux afin de permettre d’occuper l’accroissement des capacités de production libérées. Système génial et pas si compliqué à construire !

Un psychiatre analysait la situation de la façon suivante : à l’instar des esclaves, des serfs, des ouvriers sous Taylor/Ford & ses conséquences de travail à la chaîne, le nouveau LM perpétue la négation de l’intelligence & l’accomplissement de soi au travail. Ce qui évidemment mène au burn-out des cadres et cadres moyens voire suicides ou chômage des autres.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par unbloglogistique
Charger d'autres écrits dans Management

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Qui est Tanguy Bambier ?

Présentation rapide : 13 années d’expériences Supply chain automobile Groupe Renault (Proj…