Accueil Management BLITZ Comment gérer la crise des semi-conducteurs (Gestion de la pénurie).

BLITZ Comment gérer la crise des semi-conducteurs (Gestion de la pénurie).

0
0
260
logo beatles et lean

Ce sera très opérationnel :

-          Fiabiliser au maximum les arrivages :

  • Assurer le contrat d’achat et les conditions d’approvisionnement sur les mois qui arrivent ;
  • Garder le contact avec le fournisseur de semi-conducteurs ou autres à un niveau courtois et durable dans le long terme ;
  • Re-vérifier et formaliser avec les services appro de l’usine fournisseur (prochaines quantités fixes de départ) ;
  • Mettre son container en haut du navire au départ du part du pays exportateur (LIFO et premier dédouané) ;
  • Assurer les dates d’arrivée : Se mettre en relation ou en communication avec les compagnies maritimes en utilisant leurs services clients et la capacité des doubles numériques des containers ;
  • Anticiper avec le prestataire en charge du dédouanement tous les dossiers, tous les contacts possibles avec les dates de disponibilité (surtout les douaniers qui connaissent l’entreprise).

-          Revoir les données de la nomenclature avec les services connexes

  • Il y a-t-il un plan B si telle référence est en rupture longue, si oui, avons des stocks et pouvons-nous en approvisionner rapidement ? Mettre en place l’approvisionnement B si le composant majeur est hors des radars pour un certain temps ;
  • Analyser les coûts aériens et décider la voie des approvisionnements en urgence ;
  • Mettre dans l’ERP la nomenclature de secours ;
  • Bien vérifier la montabilité/compatibilité avec les ingénieurs de production (changement outils, formation ligne…) ;
  • Passer en mode B si nécessaire : autant anticiper que de perdre le business (Analyser le coût de sur-stock des fins de vie).

 

-          Choisir son client (ABC plutôt que « Ah Béh C’est comme ça… »)

  • En cas de rupture de stock, communiquer avec les équipes ventes la priorité des clients et des commandes : qu’est-ce qui est négociable ou non A PRIORI ? C’est l’occasion de mettre en place avec la DSI une page client, qui peut l’informer sans saturer le service client, de l’avancement de ses commandes.
    • Pouvons-nous décaler des commandes, en annuler ?
    • S’associer aux résultats du service Client en sortie d’annonce des plans de fabrication avec contraintes (Décalage et délais maximum acceptables par le client);
    • Quels sont les risques de pénalités ?
    • Quels sont les montants de pénalités par commande ?
    • Quels sont les impacts de CA si le client part suite à l’annulation de sa commande ?
    • Réaliser la simulation des pénalités selon les scénarios et décider des commandes à livrer, décaler, annuler.
    • Décider ensemble (Ventes, contrôle de gestion, SCM) et prévenir les clients décalés & des dates estimées.
    • Informer le service client de la situation, mettre à jour la plage web et de toutes les données disponibles (arrivages, plan de fab, situation fournisseurs etc) à tous les interlocuteurs de l’entreprise.
  • Refaire le planning de fabrication ou plan de production selon les données disponibles.
    • En fonction du planning de dédouanement, mettre à jour le plan de fabrication afin de prévenir des délais planifiés/ordonnancés des clients en zone rouge (usine de montage client ou réseau de distribution client) ;
    • Prévenir le client ou la page web « Situation par client » et ce, par référence et jour estimé de livraison.

 Si vous avez besoin d’un coup de main, je peux vous aider à la mise en place, et si vous avez d’autres idées, les mettre en zone commentaire !

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par unbloglogistique
Charger d'autres écrits dans Management

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Blitz La supply chain est-elle liée à un échec inéluctable ?

Même si la réponse est OUI, certains peuvent s’étonner & frissonner mais quiconque aya…